Oops!

For a better experience, please use one of these browsers:

Chrome
Download
Firefox
Download
Safari
See website anyway.
× Promo décembre, effectuez un achat en ligne et recevez un volta gratuit. December deal, make an online purchase and receive a free volta. Promo décembre, effectuez un achat en ligne et recevez un volta gratuit. December deal, make an online purchase and receive a free volta. Promo décembre, effectuez un achat en ligne et recevez un volta gratuit. December deal, make an online purchase and receive a free volta.

L'ortie: briser le mythe de la mauvaise herbe

Marie-France est une passionnée des produits de santé naturels pour maintenir une santé et une vitalité optimale. Naturopathe de formation, elle est représentante des ventes chez Land Art depuis 2015.

Il est de ces plantes qui nous étonnent pour tout ce qu'elles ont à offrir. C’est peu dire en ce qui concerne l’ortie. Détestée par les jardiniers, cette méconnue est considérée comme une mauvaise herbe par ces derniers. En effet, l’ortie peut facilement s’accommoder des pires conditions et pousser là où seul le gravier semble s’épanouir ! Urtica dioica, comme son nom latin semble l’indiquer, est une plante qu’il faut par contre cueillir avec grande précaution; sa mauvaise réputation lui vient des petits poils extrêmement piquants qui recouvrent sa tige et le dessous de sa feuille. La cuisson ou le séchage débarrassent la plante de ces piquants; elle est donc tout à fait sécuritaire en soupe, en tisane ou en teinture (extrait de plante).

En phytothérapie, on reconnaît l’usage de la racine, de la tige et des feuilles d’ortie pour différentes applications. Ainsi, chaque partie de la plante est utilisée à des fins distinctes selon les besoins. Les feuilles d’ortie sont particulièrement riches en nutriments et en protéines : fer, potassium, magnésium, silice, calcium, acide folique, vitamine A, C et K, entre autres. C’est cet aspect nutritif qui fait de l’ortie une plante alcalinisante, reminéralisante et idéale comme tonique général pour augmenter la vitalité.

Les feuilles d’ortie sont utilisées dans les cas d’inflammation des reins, de la vessie et des voies urinaires ainsi que dans la prévention de la formation de calculs rénaux. En plus d’être une plante diurétique sécuritaire, l’ortie augmente l’excrétion d’acide urique et des déchets azotés par les voies urinaires. L’excrétion de ces déchets métaboliques aura de plus un effet bénéfique pour divers problèmes de santé comme l’arthrite, les douleurs rhumatismales, l’inflammation des articulations, la goutte, l’acné et l’eczéma. Riche en fer, l’ortie favorise en prime l’absorption de celui-ci et participe à la formation d’hémoglobine dans les globules rouges, ce qui en fait une alliée incontestée en cas d’anémie.

Précieuse amie des femmes, l’ortie permet de lutter contre les désagréments de la ménopause et des symptômes prémenstruels : les bouffées de chaleur, les maux de tête, la baisse de libido, les seins douloureux et l'irritabilité. Grâce à un apport important en magnésium, elle permet de diminuer les rages de sucre (lire chocolat) avant les règles.

Si l’on s'y prend quelques mois à l'avance (environ trois mois), l’ortie, qui est en fait antihistaminique, peut efficacement éliminer tout symptôme de rhume des foins ou de rhinite allergique de façon définitive. Adieu éternuements, yeux qui piquent et larmoyants ! L’ortie est souvent consommée sous forme de tisane; toutefois, pour qu'elle ait un impact significatif sur les allergies, il faudrait boire environ un litre d’infusion chaque jour. Heureusement, Land Art a mis au point un extrait concentré d’ortie. Il ne suffit que d’une dose quotidienne de 10 ml pour profiter pleinement de l’été sans les effets indésirables de cette saison sur plusieurs !

Références

 

Flora medicina – Ortie

Note de cours d’herboristerie – Linda Brosseau

Article précédent
Article suivant

Age verification

By clicking enter you are verifying that you are old enough to consume alcohol.

Recherche

Panier

Votre panier est vide.
Boutique